SNICS-FSU

Éditorial du But en Blanc N°103 - Spécial Stagiaire

Plus que jamais la Jeunesse a besoin de nous !
Depuis le début de la crise, dans l’intérêt général, le SNICS-FSU a mené et soutenu des actions de défense des services publics, tant au niveau de la Santé que de l’Éducation. Nous traversons une crise sanitaire mais également économique, environnementale et politique, avec une menace terroriste pesante qui bouleverse notre société et plus fortement les jeunes, confrontés à un avenir très incertain.

Cette crise creuse les inégalités, le SNICS-FSU porte l’ambition d’un service public d’Éducation égalitaire qui permette la réussite de tous-tes. L’État doit y consacrer les moyens nécessaires, mieux former et revaloriser ses personnels, au premier rang desquels les infirmier.es de l’Éducation nationale.

De la maternelle à l’Université, aucun.e élève ne doit être laissé.e pour compte, chacun.e a droit à la prise en compte de sa singularité. À ce titre, le SNICS-FSU alerte sur la mobilisation des infirmier.es du MEN sur le contact tracing, la réalisation ou le secrétariat des dépistages de la COVID alors que nombre d’autres professionnel.les peuvent être mobilisé.es. Il est urgent de renforcer l’accès à la consultation infirmière pour chaque élève ou étudiant.e !

Le SNICS-FSU agit avec détermination pour que la parole des infirmier.es dépasse les murs sourds de notre ministère. Comme lors du Congrès national extraordinaire du 26 novembre, qui a réuni plus de 1000 infirmier.es, notre profession doit réaffirmer qu’elle est au service des élèves et de leur réussite scolaire. Les parents, les lycéen.nes, les enseignant.es, les personnels de direction ont exprimé publiquement leur soutien. Les médias relayent nos préoccupations. Certaines lignes ont déjà bougé, mais nous devons rester mobilisé.es pour que cela se concrétise en actes.

Après cette action réussie, le SNICS-FSU n’a rien lâché et a tenu son congrès national triennal en visioconférence du 1er au 3 décembre. Les débats ont été denses et fructueux pour aboutir aux mandats forts d’émancipation, d’unité et d’action qui guideront notre syndicat pour défendre et renforcer notre belle profession. Notre prochain bulletin y sera consacré.

Nous terminons en saluant les collègues nouvellement arrivé.es dans notre corps, qui trouveront dans ce bulletin un « dossier spécial stagiaire » contenant une mine d’informations sur lesquelles s’appuyer pour la prise de poste.

Plus que jamais, nous sommes fort.es et uni.es. Ensemble nous défendrons notre profession et avec elle l’intérêt des élèves, des étudiant.es et de toute la société, avec le sens du service public qui nous anime.