SNICS-FSU

Éditorial du But en Blanc N°105

« Avant j’étais fonctionnaire,maintenant je suis dys-fonctionnaire... »
Ces propos, laissés par une collègue lors du congrès extraordinaire du SNICS_FSU qui a réuni plus de 1 000 infirmières, font écho en chacun.e de nous.

Deux infirmier.es sur trois se déclarent en souffrance au travail...

Alors que tout justifie considération et action, notre Ministre poursuit ses appels « au civisme et à la responsabilité ». Ainsi, il entache et abîme chaque jour davantage l’expertise, la conscience professionnelle et l’engagement des infirmier.es de l’Éducation nationale.

Le 10 juin, uni.es et dans la rue, nous prendrons nos responsabilités et lui rappellerons les siennes en portant l’exigence d’un véritable plan d’urgence comprenant :

- Une création massive d’emplois infirmiers ;

- Une forte revalorisation de nos salaires ;

- Des formations dignes et qualifiantes ;

Sans oublier des mesures concrètes pour lever les risques psychosociaux qui dégradent chaque jour nos conditions travail, notre état de santé.

Ça suffit ! Transformons la conscience et l’énergie qui nous restent en action porteuse de sens au bénéfice des élèves et de notre profession.

Toutes et tous à Paris le 10 juin !