ACTUALITES

SEGUR DE LA SANTÉ - LES INFIRMIER.ES OUBLIÉ.ES

Communiqué de Presse du collectif infirmier
Le Ségur de la Santé, une mascarade ! Les infirmier.es en sont exclu.es !
Grâce à une mobilisation exceptionnelle des acteurs de santé, médecins et soignants, le système de santé a résisté à la pandémie du Covid-19.

Le défaut d’équipements de protection a entraîné la contamination voire le décès de nombreux professionnels, alors même que le manque de moyens était dénoncé depuis plus d’un an par une mobilisation générale inédite.

L’annonce de l’organisation d’un Ségur de la Santé par le président de la République, le Premier ministre et le ministre des Solidarités et de la Santé, a suscité beaucoup d’attentes de la part des infirmiers, qui souhaitent depuis de nombreuses années être acteurs de la restructuration d’un système qu’ils connaissent bien.

La sortie d’une approche médico-centrée, pour l’adoption d’un système de santé centré sur le patient, au sein duquel l’ensemble des professionnels de santé apportera toute son expertise et toutes ses compétences, doit voir le jour.

Ce Ségur s’est ouvert par une présentation théâtrale médiatique, avec une visioconférence réunissant près de 300 représentants sans possibilité d’expression. A l’issue de cette opération de communication était dévoilée, par voie de presse, la composition du comité national et du groupe national.

Les représentants des 700 000 infirmiers ont littéralement été exclus des concertations.

Un système de santé performant et moderne doit se construire avec l’ensemble des acteurs qui le compose.

L’un des fondamentaux de ma santé 2022, est pourtant la participation !

Quelle ironie en pleine célébration de l’année internationale des infirmiers par l’Organisation Mondiale de la Santé.
L’expertise de terrain et les compétences des infirmiers ne sont plus à démontrer ni à prouver. Notre patience a atteint ses limites.

Aujourd’hui, les infirmiers s’unissent pour faire entendre leur indignation face à ce mépris intolérable qu’ils subissent une fois de plus !

Nous demandons à Monsieur le président de la République, à Monsieur le Premier ministre et à Monsieur le ministre des Solidarités et de la Santé, de nous intégrer pleinement et sans délai aux négociations du Ségur.

Il en va de la légitimité de ce plan organisé en urgence par le Gouvernement.

Pendant la crise, les infirmiers, avec l’ensemble des professionnels de santé, ont œuvré en synergie pour maintenir à flot un système de santé à la dérive.

Il est de la responsabilité du Gouvernement d'agir dès maintenant, sans quoi les infirmiers se mobiliseront avec force et détermination pour faire entendre leurs voix !