ACTUALITES

« AVEC LE SNICS-FSU, ON NE REVENDIQUE PAS LE POSSIBLE,

MAIS CE QUI EST JUSTE, JUSQU’À OBTENTION ! 

logo snicslogo FSU

Cher.es collègues,

A l’heure où nous écrivons ces lignes, nous venons d’apprendre la suppression de l’article 16 bis du projet de loi pour l’Ecole de la confiance. Ensemble nous avons gagné, nous restons au service des élèves et étudiant.es ! Nous terminons donc cette année scolaire sur une belle victoire.

C’est grâce à votre confiance renouvelée que le SNICS-FSU est resté l’interlocuteur privilégié pour notre profession dans toutes les instances où sont défendus les intérêts des infirmier.e.

Avec votre soutien, nous avons pu défendre le concept de Santé à l’Ecole qui a subi des attaques frontales, brutales, menées dans la précipitation et l’improvisation d’une loi dite « de confiance ».

Avec vous, nous avons pu résister et nous sommes engagé.es massivement dans la rue à plusieurs reprises. Les 22 janvier, 07 mai et 11 juin, nous avons été de plus en plus nombreux-nombreuses à relever la tête et à revendiquer haut et fort le respect du travail acharné et de l’expertise des infirmier.es de l’Éducation nationale.

Ensemble, nous avons obligé notre ministère à renoncer au service de prévention en interministériel, au service de santé scolaire sous forme d’équipe pluri professionnelle, à l’autorité médicale et avons réussi à inscrire dans la loi la délivrance de médicaments par les infirmier.es de l’Éducation nationale.

Nous sommes parvenu.es à défendre le concept de Santé à l’Ecole où l’Elève est placé au cœur des préoccupations.

Dans le cadre des visites médicales des enfants de 3-4 ans et 6 ans, le SNICS restera vigilant et s’opposera à tout glissement de tâches, organisations ou injonctions qui nuiraient à la qualité du service rendu à l’élève. Ces réalités, connues et acceptées par notre ministère sous prétexte de pénurie médicale, ne peuvent plus être considérées comme des pratiques habituelles et pérennes.

Avec toujours plus d’ouvertures d’établissements scolaires, sans création de postes infirmiers, c’est par le redéploiement que notre ministère répond à la prise en charge des besoins en santé des élèves. Une aberration!

Depuis 2017, les réformes libérales successives menées par le gouvernement créent un sentiment d’usure et de perte de sens chez les fonctionnaires.

La Fonction publique doit être regardée comme une richesse et non pensée comme charge ce qui, dans une logique comptable, la réduit inévitablement à une variable d’ajustement.

Sa transformation reste une réforme phare du gouvernement, malgré le front syndical unitaire qui s’y oppose. Les orientations choisies sont autant de menaces qui font planer le spectre d’une rentrée sociale difficile.

Et si le gouvernement dit « vouloir garder le CAP », le SNICS gardera également le sien. Le CAP de la défense d’un service public de l’éducation ambitieux, le CAP l’émancipation de notre profession et de notre exercice au sein de l’Education nationale, le CAP de la promotion de la santé à l’Ecole au service de la réussite scolaire et le CAP de la défense des droits collectifs et individuels.

Le syndicalisme de transformation sociale que nous portons placera toujours les infirmier.es, les élèves et plus généralement l’humain au centre des projets.

Pour mener à bien les chantiers qui nous attendent, le SNICS appelle chacun.e  à se (re)syndiquer dès aujourd’hui afin de donner toujours plus de poids à l’action collective.

Le SNICS-FSU vous souhaite à toutes et à tous une bonne rentrée.

Recueil de données statistiques 2018-2019
Le SNICS-FSU dénonce régulièrement l’incapacité de notre ministère à analyser ces données d’autant qu’elles sont souvent inexploitables. Pour démontrer la réelle activité des infirmier.es de l’Éducation nationale, nous avons besoin de mettre au cœur des débats une vision plus juste des besoins en santé des élèves ainsi qu’une analyse fine des données obtenues.
Dernier De But en Blanc, le BBL 99

La loi de transformation de la Fonction publique, votée en juillet, acte bel et bien la volonté politique d’affaiblir les services publics et d’en finir le paritarisme. Après la diminution du nombre de fonctionnaires et de leurs représentant.es...

Ordre Infirmier et Syndicats

La tentation, et on l’entend parfois, pourrait être grande de se dire, qu’étant dans l’obligation de s’inscrire et cotiser à l’ordre infirmier, on peut arrêter d’adhérer à une organisation syndicale. Ce serait une erreu

Parcours 0-6 ans
Ce séminaire dédié avait pour objet d'organiser les premiers échanges autour du parcours de coordination renforcée santé-accueil-éducation de l'enfant entre 0 et 6 ans. Dans la continuité de ce séminaire, des visites de terrains et des ateliers thématiques sont organisés.

Contact

Vos Responsables Académiques

Le Bureau National

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Coordonnées

SNICS
46 avenue d'Ivry
75013 PARIS

Téléphone : 01 42 22 44 52
http://www.snics.org

© 2014-2019 SNICS-FSU