gallery

 

Vient de paraître ...

Le  n° 87

DE BUT EN BLANC est en ligne !

 

    Cliquez ici pour télécharger le But en Blanc BBL 87

   

Nos publications

Cliquer ici pour voir nos publications : "De But En Blanc" 

 

 

 

 

Les textes

Cliquer ici pour aller sur les textes relatifs à l'exercice infirmier à l'Education Nationale

 

 

 

Accueil arrow Actualités arrow Communiqués arrow Communiqués de presse 2008 arrow Recrutement infirmier par l'Education Nationale
CP SNICS du 26 02 08 Version imprimable Suggérer par mail

Les difficultés pour recruter des infirmières sont de plus en plus préoccupantes compte tenu de la pénurie de cette profession dans tous ses secteurs d’activités. Bien que longtemps épargné par ces difficultés, le Ministère de l’Education nationale n’y échappe plus. Faute de candidats, certaines académies (Créteil, Montpellier, Paris,…) ne parviennent plus à recruter à la hauteur des postes d’infirmières mis au concours d’où un accroissement du nombre de postes vacants à l’Education Nationale.

Alors que dans la continuité de la mise en œuvre de la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’Ecole, 300 postes d’infirmières ont été prévus en loi de finances (*) pour la rentrée scolaire de septembre 2008, et que des centaines de postes vont être mis au concours pour la rentrée 2008, il est extraordinaire et incompréhensible que l’inscription aux concours académiques de recrutement d’infirmières se déroule du 19 février au 4 mars seulement. Réduire ainsi la période d'inscription à 15 jours, période qui de surcroît correspond aux congés scolaires, ne facilitera certes pas l'inscription aux concours.

Le SNICS/FSU refuse, compte tenu de la fongibilité permise par la LOLF au sein d’un même programme, que les rectorats utilisent comme certains l’ont déjà fait les années précédentes, les masses financières dédiées pour le recrutement d’infirmières comme variables d’ajustement de leurs masses salariales. Cela revient de fait à annuler les créations d’emplois infirmiers décidées par la représentation nationale.

L’Education nationale devrait plutôt allonger de quelques semaines cette période et faire de la publicité pour attirer les infirmiers et infirmières vers un secteur qui privilégie le préventif et l’éducatif au curatif.

 

(*) Création de 300 emplois d’infirmières conformément à l’objectif fixé par la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école. Celle-ci prévoit que chaque établissement du second degré devra bénéficier d’ici 2010 des services d’une infirmière identifiée qui participera à l’éducation des élèves en matière de santé, de nutrition et proposera un programme d’actions en matière de comportements à risques pour la santé. L’objectif nécessite la création de 1 500 emplois sur 5 ans soit 300 emplois par an.