gallery

 

Vient de paraître ...

Le  n° 87

DE BUT EN BLANC est en ligne !

 

    Cliquez ici pour télécharger le But en Blanc BBL 87

   

Nos publications

Cliquer ici pour voir nos publications : "De But En Blanc" 

 

 

 

 

Les textes

Cliquer ici pour aller sur les textes relatifs à l'exercice infirmier à l'Education Nationale

 

 

 

Accueil arrow Actualités arrow Ordre Infirmier arrow CP commun du 15 02 10
CP commun du 15 02 10 Version imprimable Suggérer par mail

Plus que jamais engagés…

Pour l’abrogation

des Ordres professionnels

L’intersyndicale, CGT, FO, CFDT, CFTC, Snics/FSU, Sud, Unsa Santé, constate que la campagne qu’elle mène depuis plusieurs mois porte enfin ses fruits. Les salariés se sont reconnus, ils n’ont pas répondu aux sirènes des ordres. Ils sont dorénavant soudés face à l’attaque à laquelle ils sont confrontés.

Les véritables enjeux des ordres professionnels sont dorénavant mesurés, c’est pour cela qu’ils demandent l’abrogation de ces structures.

 

Une écrasante majorité de professionnels Infirmiers, Masseurs Kinésithérapeutes, pédicures-podologues et infirmiers continue de refuser de s’inscrire et/ou de se plier aux pressions. Ces pressions continuent de s’exercer soit directement par l’ordre, soit par des directions d’établissement qui s’en font le porte-parole. Parfois même certaines DDASS outrepassent leur mission en demandant aux jeunes diplômés venant s’inscrire au registre ADELI, de remplir leur dossier d’inscription à l’Ordre et même de leur verser les cotisations correspondantes. L’intersyndicale continue de dénoncer ces pratiques, proches du harcèlement, et ne cédera pas la bataille contre les Ordres.

 

L’intersyndicale se félicite du travail réalisé depuis plusieurs mois puisque des Députés UMP, jusque là silencieux, commencent à se questionner sur l’utilité de cette structure. L’intersyndicale entend poursuivre sa campagne d’informations. Elle invite les professionnels à rencontrer les parlementaires dans le cadre de leurs permanences politiques. Ce sont les seuls à pouvoir présenter une nouvelle loi abrogeant les ordres professionnels. Il ne suffit pas de le dire, mais maintenant il est urgent d’agir…

 

L’intersyndicale va demander à rencontrer le Président de l’Assemblée Nationale, M. ACCOYER.

 

Les professionnels doivent continuer à boycotter les ordres malgré les tentatives d’intimidation. Leurs droits face à la Loi doivent être réaffirmés.

 

Ils exigent :

  • des moyens pour remplir leurs missions,
  • des effectifs supplémentaires pour améliorer leurs conditions de travail et les conditions de prise en charge des patients,
  • une réelle revalorisation salariale qui reconnaisse leur qualification et leurs responsabilités,
  • la reconnaissance de la pénibilité.

Cliquer ici pour voir ce comuniqué en version PDF