gallery

 

Vient de paraître ...

Le  n° 87

DE BUT EN BLANC est en ligne !

 

    Cliquez ici pour télécharger le But en Blanc BBL 87

   

Nos publications

Cliquer ici pour voir nos publications : "De But En Blanc" 

 

 

 

 

Les textes

Cliquer ici pour aller sur les textes relatifs à l'exercice infirmier à l'Education Nationale

 

 

 

Vu dans la presse Version imprimable Suggérer par mail

Pour les élèves, l'infirmière est bien plus qu'une infirmière

ImageEntretien avec Béatrice Gaultier, infirmière au lycée René Cassin de Montfort sur Meu (35), secrétaire générale du SNICS - FSU

Comment expliquer le manque d'infirmières dans les collègeset les lycées ?

Il y a 6 673 postes d'infirmières pour 8 500 collèges et lycées et 55 000 écoles primaires. Chaque année, nous enregistrons 15 millions de passages d'élèves dans les infirmeries. La loi de 2005 avait créé 1 500 postes pour qu'il y ait une infirmière dans chaque établissement public mais, aujourd'hui, on ne parvient pas à recruter.

Pourquoi ?

Le métier n'est pas attractif. Nous demandons notre reclassement en catégorie A, mieux rémunérée, qui vient d'être accordé aux infirmiers de la fonction publique hospitalière.

Quelles sont les conséquences ?

Certaines infirmières se déploient sur plusieurs établissements. Un protocole national organise les urgences. Les établissements appellent le 15. Mais c'est pour un oui pour un non et on médicalise des problèmes qui ne sont pas médicaux. De plus, quand l'infirmière est peu présente, c'est difficile de créer du lien avec les professeurs, avec les élèves...

À propos de ce lien, vous parlez de spécificité de l'infirmière scolaire...

Le collège, c'est l'échelon où les problèmes émergent, quels qu'ils soient, de santé ou de scolarité. Dans une académie comme celle de Rennes, qui bat des records pour le nombre de tentatives de suicides et les conduites addictives des jeunes, on a besoin de personnels pour apporter des réponses. Les infirmières scolaires sont formées pour recevoir les demandes spécifiques des élèves...

Avez-vous des exemples ?

C'est cette élève de seconde qui arrive, le lundi matin, après avoir eu un premier rapport sexuel, non protégé, pendant le week-end. Elle se trouve dans un état qui ne lui permet pas d'être attentive en cours. Sa situation peut perturber la classe car, généralement, l'élève en parle à des camarades... Ce peut être aussi un élève qui se présente tous les mardis, à 9 h, pour des maux de ventre. On va dans la salle des profs et on voit qu'à cette heure-là, il a classe avec un professeur avec lequel il a des difficultés, des malentendus. L'infirmière est une médiatrice pour remettre l'élève et l'enseignant en relation. Une infirmière scolaire est recrutée pour la réussite scolaire.

Recueilli par Ph. S.