gallery

 

Vient de paraître ...

Le  n° 87

DE BUT EN BLANC est en ligne !

 

    Cliquez ici pour télécharger le But en Blanc BBL 87

   

Nos publications

Cliquer ici pour voir nos publications : "De But En Blanc" 

 

 

 

 

Les textes

Cliquer ici pour aller sur les textes relatifs à l'exercice infirmier à l'Education Nationale

 

 

 

Accueil arrow Actualités

Mot de rentrée

 

 

Chèr-e Collègue,


Tout d’abord, le SNICS vous souhaite à toutes et tous une très bonne rentrée !


Une fois de plus la pugnacité du SNICS a permis, ces deux dernières années un arbitrage ministériel favorable dans un dossier qui nous est cher celui de nos missions.…!

Une nouvelle année scolaire commence porteuse d’incertitudes et d’inquiétudes.

Nos concitoyens ont élu un nouveau président de la république et la présentation à l’assemblée nationale est profondément modifiée avec une très large majorité accordée à cette nouvelle formation politique.

La tendance libérale, clairement affichée, de ce nouveau gouvernement impactera nécessairement toute notre société, la fonction publique, l’éducation nationale, mais également notre profession.

Le chantier de l’éducation nationale est d’ores et déjà ouvert. Vous pouvez compter sur la détermination du SNICS à combattre tous les projets régressifs et notamment celui d’une éventuelle externalisation de la santé à l’Ecole. Nous combattrons également la volonté de certains de vouloir reproduire un schéma que cette même représentation nationale avait déclaré, en 1985, obsolète, inefficace et sans intérêt pour la santé des élèves. Nous résisterons aux projets présentés par certains syndicats de re-création d’un service de santé scolaire dépendant du ministère de la santé et une hiérarchie entre médecins et infirmiers mais également entre infirmiers.

La Politique de santé à l’Ecole doit rester de la responsabilité pleine et entière du ministre de l’éducation nationale. En effet, les derniers textes encadrant la santé à l’Ecole ont été le fruit d’une longue bataille, ils reconnaissent l’infirmière comme le « pivot » de cette nouvelle organisation. Le SNICS continuera à œuvrer pour que la nouvelle gouvernance académique soit effective dans toutes les académies.

Notre profession exige le maintien de notre corps à l’éducation nationale au plus près des besoins des élèves, au sein de l’équipe éducative et pédagogique, sous la seule hiérarchie administrative du chef d’établissement, nous continuerons de le défendre avec force.

Afin d’analyser et démontrer l’utilité du soin infirmier à l’éducation nationale, le SNICS mettra tout en œuvre pour que les éléments statistiques soient le reflet de nos missions spécifiques et qu’ils soient collectés, analysés et présentés annuellement. L’application SAGESSE doit évoluer dans ce sens.

Le SNICS revendique également et de longue date la création d’une filière universitaire infirmière complète allant jusqu’au doctorat. Et, plus particulièrement pour les infirmières de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur, nous revendiquons un statut particulier en Catégorie A + avec la reconnaissance de notre spécialité par un diplôme de master 2.

D’autres dossiers ne pourrons avancer sans l’action résolue du SNICS et sans vous !. Du côté statutaire, par exemple, le SNICS, très attaché aux valeurs de transparence et d’équité, ne peut que s’opposer avec force aux inégalités engendrées par la mise en place du RIFSEEP* comme à tout autre individualisation des carrières.

Ce gouvernement a en projet de réorganiser le temps de travail, , gageons que la tentation sera grande de mettre fin aux acquis que nous avions gagné de haute lutte en 2002, tel que les 90% devant élèves et 10 à notre initiative et sous notre responsabilité, tel que un temps de travail sur 36 semaines etc… Le SNICS combattra pour que notre présence dans les établissements reste uniquement liée aux besoins des élèves et à leur présence dans les établissements publics (Lycées, collèges, écoles et universités).


Notre orientation pour un syndicalisme de transformation sociale progressiste alliant contestations, propositions, négociations et actions, nous a toujours amenés à concevoir et à construire des actions fortes et inscrites dans la durée et dans la volonté d’une unité la plus large de tous les syndicats infirmiers.. Le SNICS prendra ses responsabilités.

Pour mener à bien les chantiers qui nous attendent, le SNICS appelle chacun(e) de vous à se (re)syndiquer afin de donner toujours plus de poids à l’action collective pour la défense de la profession infirmière à l’éducation nationale au service de la réussite scolaire de tous les élèves et les étudiants.


 


* : RIFSEEP : Régime Indemnitaire Fonction Suggestion Expertise et Expérience Professionnel.