gallery

 

Get the Flash Player to see this player.
Flash Image Rotator Module by Joomlashack.
SNICS
SNICS
SNICS
SNICS
SNICS

Vient de paraître ...

Le  n° 76

DE BUT EN BLANC est en ligne !

  

bbl76
 
 

 

Nos publications

Cliquer ici pour voir nos publications : "De But En Blanc" 

 

 

 

 

Lettre d'Infos






Les textes

Cliquer ici pour aller sur les textes relatifs à l'exercice infirmier à l'Education Nationale

 

 

 

Accueil arrow Actualités

Et de 1 et de 2 et……. de 3 ! Attention, Monsieur le Ministre !

Les infirmières de l’éducation à nouveau dans la rue le 22 mai à Paris à l’appel d’une intersyndicale SNICS-SNIES et FO!

Grâce à la mobilisation des infirmières de l’éducation nationale le 23 novembre 2012, à l’appel du SNICS, le ministre de l’éducation nationale Vincent Peillon avait renoncé à réorienter la politique de santé à l’école vers l’interministériel ( rapport Pinville).

Rappelez-vous, il s’agissait dans ce rapport sur la « médecine scolaire » de « placer la politique de santé à l’Ecole sous le double timbre du ministère de la santé et de l’éducation nationale ».

A force d’intervention de la profession (dont une  consultation) et de propositions du SNICS, les discussions avec le cabinet après 18 mois, avaient permis de mieux intégrer la politique de santé des élèves dans l’architecture du ministère de l’éducation nationale.

Il avait fallu, il est vrai, …2 mobilisations des infirmières pour confirmer ces arbitrages !

Or, à l’ouverture des négociations pilotées par Bernard Lejeune (conseiller social de Vincent Peillon), resurgit, à nouveau, l’idée d’un pilotage interministériel incarné par une MISSE (Mission interministérielle de santé, sociale et éducative)

Dès que nous avons pris connaissance de ce projet, le SNICS s’est engagé dans une démarche unitaire, en s’adressant à l’ensemble des organisations syndicales concernées par ce dossier. Le SNIES UNSA,  nous a rejoints, partageant notre analyse sur les dangers d’externalisation, mais également FO.

La création d’une mission interministérielle devenant le « supra » pilote, déplace ainsi le centre de gravité de la politique de santé de l’école vers d’autres ministères. Ceux qui la soutienne, refuse de reconnaitre l’existence d’une identité professionnelle spécifique aux infirmières de l’éducation nationale, ignorant au passage le rôle que ces personnels jouent dans la réussite scolaire des élèves.

C’est pourquoi, à l’issue de la 2ème réunion sur le chantier des métiers santé et sociaux qui devait préfigurer la conclusion des textes sur la politique de santé, le conseil national du SNICS-FSU rejoint par le SNIES UNSA mais également par le SNFOIEN, a décidé d’appeler à une 3ème journée de mobilisation des infirmières de l’éducation nationale à Paris le 22 mai 2014 pour dire définitivement non à la MISSE !

Le nouveau ministre Benoît Hamon doit écouter les personnels et rétablir un dialogue social respectueux des personnels, vite !


 
 

Identification






Mot de passe oublié ?
FSU